LA SPIRALE & LA POUSSIÈRE DORE

Mais où va le monde? Nulle part en vérité, il est juste ici sous nos pieds et quelques vers à encre. Il tourne, tourne, toujours autour de la même étoile solaire. Or, sur l’une des branches de la drôle de géniale d’improbable galaxie, vivaient une hyper horde de zigomarsupis aux mirettes tartinées d’espoir et de rêve.

Le ciel immense n’était qu’une goutte de pluie, une bouffée d’air, une parenthèse intersidérale à l’échelle 8 de la police d’écriture universelle. Huit planètes glandouillaient, peinardement accoudées au zinc de la Voie Lactée. Orbite or not orbite, fichue question. Il se pourrait bien alors qu’une chronique se mit à hiberner en plein été, éterna à donf.

Z’imaginez un peu ça, le bim qui résonne à déciheures régulières, les rayons qui avoinent le bitume copieusement, les fleurs en barquettes au spray de fer avec les relents de crème anti-hâle, les statues de pierre prêtes à fondre, les statues de bronze liquéfiées, un escadron de dossiers qui s’empilent, s’ouvrent, se ferment, et des troupeaux de portes aussi.

Plus tard, enfin, mais beaucoup plus tard sur ce coin-ci de la bleue spère, des brioches poilues s’étaleront de toute leur longueur sur des planchers soufflés par de faibles courants d’air, sinon par bonheur contre des carrelages rafraîchis par la nuit. Le baluchon noué à la poupe du balai magique, avant de frapper le sol du pinceau pour décoller, qu’on se le dise : il faut penser à prendre des piles pour les vacances, sinon ça fait tomber les gens qui dansent*.

*
Bonjour chez vous,
ZD
*
Tagué , , ,

GAME OF DRONES

De toutes façons il valait mieux en arriver là, c’est évident. Qui voudrait encore raconter la fièvreuse virée du chou et de la rose de nos jours ou, pire, la trépidente soirée au bras de Mireille l’Abeille? Ben voilà, personne. Du mensonge bucolique qui voudrait faire passer Adam et Eve pour des martiens même pas sortis de l’océan. Pfff, mais tout le monde sait bien qu’il suffit simplement d’un peu de vérité pour affronter les questions des enfants : Lire la suite

Tagué ,

FREIN MOTEUR

Le levier de vitesse s’est volatilisé juste après l’avoir serré un dernier coup, sec. Une explosion sourde. Le temps qui s’arrête. Le tracé a ralenti, brutalement, puis s’est interrompu, complètement. Le mécanisme est cassé. Il n’y a plus d’énergie dans le moteur, l’huile de coude s’est évaporée. Vide, insipide, sans fluide, avant de frôler la fissure, la plume est retombée doucement aux côtés de la page, sur le plan de travail.

Lire la suite

Tagué ,

CASUAL LAPIN

Gluten Tag!

Ah oui, alors ça c’est absolument passionnant. Votes nuls, votes blancs, non-votes, et pis tout ça fourré dans le même panier. La balade électorale tranquillou, toudi didou, avec ses résultats fatigants et les annonces faites aux partis. Qui a gagné? Qui a perdu? Qu’importe, vraiment, parce que les gens n’y croient plus. Lire la suite

Tagué ,

UN NAVET, UNE NAVETTE

Helloooo, peuple de la belle bleue!

Dans les années à venir, les dronantes décennies prochaines, on serait bien avisés d’observer très attentivement le comportement de l’homo-martien. La conquête de l’espace évoluera, certes, le progrès, la technique, le nanomachinbidule, et tout ça et tout ça aussi, cependant Lire la suite

Tagué , , ,
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 81 autres abonnés

%d bloggers like this: