LA TUILE

*

où c’est qu’t’as mal, mon étoile?

où c’est donc qu’t’as mal, mon étoile?

là où j’appuie est-ce que ça fait mal?

un coup d’crayon et tu t’étioles

tu te fanes

*

mais on va s’retrouver,

tu sais,

un beau matin,

un midi, un soir,

une belle aprèm,

ou en pleine nuit

le décollage

quelle aubaine,

bah peu importe

ne t’en fais pas,

si tu toques à la porte

je s’rai là.

*

où c’est qu’t’as mal, mon étoile?

où c’est donc qu’t’as mal, mon étoile?

là où ça luit est-ce que ça fait mal?

tu m’clignes à des lieues

en panne

*

j’mettrai des lueurs

des étincelles

autour des mots

cueillis

que j’alignerai

à travers ciel

lave et terre

jusque vers toi

 

où qu’est ta malle, mon étoile?

où qu’est donc ta malle, mon étoile?

à l’arrivée tu nous installes

au départ dès qu’on remballe

tu nous volplanes

 

les tuiles, des écailles

tressées en sérail

autour d’une balle

le zéro puissant

à l’infini

le zéro pulsant

vers l’indéfini

*

tends-moi la branche, mon étoile

si jamais ça sent l’sapin

j’me nicherai entre tes voiles

la galaxie en coin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LIBRE PUPITRE : PRANAV MISTRY

¡Ola, zigonautes! Faire décoller ses idées comme des crêpes, admirer leur fusion avec le plafond ou la platine, joli programme. Pour l’étincelle du jour, je vous propose d’abandonner un moment la position connectée assise et de découvrir un nouveau monde de gestes et d’objets magiques. Voici la conférence captivante de Pranav Mistry : Lire la suite

Tagué , , , ,

SUR LE BOUT DES DOIGTS

Suavelos, hUmanos ! Perchés sur les arbres, les toits, les réverbères, corbeaux et merles noirs se marrent sous ailes : ces zigos ont décidément de sacrées drôles de pinces à la place des plumes. Des sortes d’appendices non palmés. Il semblerait même qu’il y ait toute une histoire  Lire la suite

ALÉAS JACTANCE ETC

Salut à toi, Zigonaute, et bienvenue en ce matin gris-novembre d’où je t’écris, touillant d’une machinale vélocité la petite cuiller au fond du cendrier, du cendrier, du… et #§*%§! Inspiration, expiration, inspiration, souffle souffle souffle. Reprendre son esprit, sans doute parti faire un tour, un joli détour. Réinsérer ensuite une nouvelle petite cuiller dans la partie. Lire la suite

LANGUEUR D’ONDE

Qu’est-ce qui nous rattrape du vide, quand le chemin s’enfonce, s’épuise, quand vient le déséquilibre? Je serais tentée de répondre : les mots, et de jouer avec. Cependant la vérité est tout autre, à bien y réfléchir. Lire la suite

Tagué , , ,
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 84 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :