EN CAISSE

Et ça défile
et ça défile
et ça défile

et ça défile
et ça défile
toute la journée. 

et ça défile
et ça défile
sur le tapis noir 
qui roule sans arrêt
coupons, billets,
cartes de crédit, 
porte-monnaies

qu’ça les agace
qu’ça les agace
qu’ça les agace

qu’ça les agace
d’attendre en p’loton
qu’les biens viennent

qu’ça les agace
qu’ça les agace
et ça finit toujours 
dans des sacs 
en tissu ou en papier
charriots bondés
paniers percés

pouvoir d’achat
pouvoir d’achat 
pouvoir d’achat

pas d’être chiants 
ni chiantes
parce qu’ici 
toute la journée
ça défile
et ça défile
dans les grandes villes
oui ça défile 
continuellement

client, c’est pas un métier !
cliente non plus, 
j’vous f’rais r’marquer !
mais alors qu’est-ce qui s’rait perdu 
à faire un tout petit effort ?
c’est quoi ce grand malheur 
qui vous rendrait supérieur.e.s
quand ça défile ?

si ça vous agace, les andouilles,
si ça vous agace, les morues,
qu’ça reste chez soi !
qu’ça sorte pas !
qu’ça s’fasse livrer !

t’tes façons les salaires de misère
et les horaires à l’arrachée
ça cadence juste pour essorer
et pour pire marteler 
l’automatisme effréné 
des apparences
et de la négligence

et ça défile
et ça défile
et ça défile

et ça défile
et ça s’agace
toute la journée

pouvoir d’achat
pouvoir d’achat
si l’client est roi
qu’la cliente est reine
la guillotine leur pend au nez
service n’est pas sévices
service est respect

chacun.e de balayer
devant chez soi
à trop encaisser
on s’y perd dedans loi





LIBRE PUPITRE : MÉNOPAUSE POUR TOUT LE MONDE

https://www.franceculture.fr/emissions/series/menopause-pour-tout-le-monde

1 – La Ménopause chantée par celle qui l’ont vécue

2 – Les Femmes sont des orques comme les autres

3 – « Andropause ton gun », une sombre histoire d’hormones

4 – La Femme invisible

Enfin parées et parés pour l’aventure !

Les cycles hormonaux concernent les femmes ET les hommes.

Ci-dessus 4 émissions pour mieux comprendre, apprendre, et bannir les idées reçues.

Bonne écoute ; )

Tagué , , , , , ,

DÉVIER LE FLOT

prendre la peine 
d’en découper
les pointillés
n’en vaut vraiment
pas la chandelle

fair’ fondr’
le temps d’vie ?
vit’ moudr’
l’énergie ?
autant pelleter
du vent !

prendre plutôt
la page
en plein’ poire
et voguer
loin lent long
en âge
mais
hors de rage

MISE À MUE

mots
idées
éparpillés
dessous planqués
dessus en évidence
figés
remuants
lisses
en boule
léchés
inachevés
mûrs
muants
partout tout autour
partout en dedans
et le souffle les bouscule
et le souffle tourne les pages désertes


il se met à pleuvoir de l'encre
ça cesse
ça reprend
ça trace
ça esquisse
ça rature
ça file
stoppe net
reprend là
où ça s'arrête
ou pas


des tas
des tas
des piles
de ci
de ça
du vide


bâtir un château de signes
pour le réduire en miettes
tenter l'expérience
y renoncer
entamer une histoire
et puis l'abandonner


un univers entier
rasé en une seconde
se resème volontiers
tout seul
déboulera d'un coup
sans prévenir
alors qu'on croyait avoir réussi
à l'anéantir


les mots
les idées
qui dorment
prennent parfois forme
car le rythme est joué
car le moment est venu


patience
confiance
courage
nous ne serons pas toujours
du mauvais côté de la page
ainsi parlent-elles
entre eux


et voyagent


voix
âge


avant de retourner
dans le coffre
à jouer

CALEPIN DE REBORD

la litière 
en colère
a tout flanqué par terre

le frigidaire
pas peu fier
a renvoyé du yahourt et du verre

encore une bonne journée qui s’annonce sur la Terre

les klaxonnes
les piétonnes
ont dépassé les bornes

le néon
ce grand con
a bousillé la rétine et les plombs

encore une longue journée qui s’affaire sur la Terre

le portable
les jetables
d’un coup ont filé sous la table

le virus
le plexus
pas besoin d’une raison de plus

encore une drôle de journée qui s’efface de la Terre

le moral
le mental
essaient de déjouer le viscéral

la civière
le cimetière
balaient des larmes et de la poussière

encore une nuit à se retourner dans son lit sur la Terre

se calmer
et gommer
l’angoisse, le mouron, le vide et la peur

faire face à son cœur
les genoux entre les bras
sans se brouiller les yeux

encore un jour une nuit une semaine un mois un an une vie sur la Terre

live long and prosper!
%d blogueurs aiment cette page :