LORD ASTIER, REVIENDEZ!

On en a gros !

Et d’ailleurs je souhaite être considérée en tant que telle.

Alors bonjour & la bienvenue, chères zigomardes et chers zigomards ! This is not a blog song ! This is not a blog song ! This is not a blog song ! Tel un frêle sillon réchappé du disque-monde des annales de Terry Pratchett, ou le calepin détrempé qui croupit au fond d’une flaque de boue, ou encore la crêpe scotchée au plafond par excès de pelle, l’antique chronique que je postais naguère (uh yeah) dans les boîtes aux emails d’ami(e)s précieux (qui, dès lors, n’eurent plus un seul recours sinon le pénible mais rapide changement d’adresse), bref (!?) ce brouillon de rognures de gomme macérait sous cape en jurant miel et pierre qu’on ne l’y reprendrait plus. Beh c’est raté. Si que si. Et pourquoi, je vous l’demande un peu ? La chose est simple : on en a gros.

Le rôle et l’acteur, savant mélange, le texte et l’auteur, subtil échange, Kaamelott et ma fraise, l’humour fait la force. Aussi je réclame l’arrêt du temps. Merci. Et que la Terre veuille bien, merci My Lady, tourner à l’envers jusqu’au merveilleux moment où je découvris cette série absolument savoureuse, mijotée à souhait, parfaite en tous points et en chacune de ses virgules, chef d’oeuvre pour mines diverties, immense tranche de rêve. Mille millions de milliers de mercis, Lord Astier ! Bravo à toute la brillante équipe entourant la caméra ! /legendary clap

En même temps, spa bien. Tût tût tût naaaan. Parce qu’à cause de votre excellent travail v’là ti pas que je me suis entichée d’un de vos personnages, le plus loyal, le plus renversant, que dis-je renversant, boulversifiant, le dénommé Perceval. Ah, fi de ces secondes qui défilent comme des Vipers lancées à plein régime, ouste le sablier et la bobine sera, je reluque à l’envie la croustillante épopée du roi Alexandre-Arthur, un gars qui n’en voulait du graal, et bientôt, guidée par le druidesque Merlin, je me transformerai en mouette pour ne plus me sentir et lâcher enfin …ce grand besoin de pianoter.

C’est pas faux.

Qui m’aime me suive ; )

Tagué , , ,

10 réflexions sur “LORD ASTIER, REVIENDEZ!

  1. C’est curieux je crois reconnaitre cette prose!

    • ZigomaD dit :

      Orlando Furioso, quelle bonne surprise ! Hello ! Installe-toi confortablement sur mon blog nappé, mais gaffe quand même, la peinture est encore fraîche.

  2. Anne dit :

    OMG vous ici !!!
    Je signe où pour le retour de Perceval, Karadok, Guenièvre et yourself au quotidien ?
    Autant dire que je m’abonne illico au flux RSS (geek sors de ce corps !!!) de ce nouveau blog qu’il est très beau.
    Yoooooouuuuupi !

    • ZigomaD dit :

      Lady A, welcome on the pixel side ! J’en avais gros, et je souhaitais être considérée en tant que telle ; ) Prends donc place sur mon blog nappé, cependant attention, Orlando Furioso y fait une sieste bien méritée.

  3. dit :

    Cool ça de te retrouver sur nos écrans ! Je signe aussi ta pétition pour ‘The Return Of Astier & co » ! D’ailleurs là de suite je me demande ce que je vais regarder… tiens j’ai une idée !
    Bises😉

    • ZigomaD dit :

      Yes, Gé ! The pleasure is all mine ; ) Welcome sur mon blog nappé tout repeint ! MC et Lady A ont fait du thé, Orlando a annexé la table basse avec ses petons, trouve-toi une place dans le flow vite fait parce que j’ai comme qui dirait invité du monde. /küss

  4. Chantal dit :

    he bien !!! enfin je peux te lire à nouveau… et cela me plait! à quand la suite ?
    j’ aime … beaucoup!

    • ZigomaD dit :

      Bienvenue, madame la marquise ! Vous êtes toujours si ponctuelle ; ) Prenez donc une tasse de thé pour vous remercier de votre visite et de vos louanges.

  5. Eve dit :

    Salut m’dame, contente de te lire à nouveau!
    Tu les connais toi les règles de cul de chouette?
    J’attends….

    • ZigomaD dit :

      Good morning & Bienvenue Madame Eve ! Comme tu dois t’en douter, j’y pige keudale au cul de chouette parce que c’est un jeu tout pourri (dixit my beloved Perceval). Le café est servi, installe-toi sur le moelleux blog nappé, je vais te raconter l’histoire de Sloubi 144. Sloubi 1, sloubi 2, sloubi 3, sloubi 4… ; )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :