AEDENA

Assise sur la banquette fanée d’une gondole au fusain, une femme dénoue le ruban d’une boîte cubique. Comme elle en ôte le couvercle, une lumière éblouissante enveloppe son visage. Elle approche ses mains autour de la boule d’énergie et, aussitôt, celle-ci s’élève. La jeune femme l’accompagne, n’interrompant son geste qu’une fois la sphère placée au dessus de ses genoux.

Elle ferme alors les paupières et se met à fredonner, les paumes baignées d’une lueur jaune orangé. À mesure que son chant se mue en murmure s’estompe au coeur de l’écrin scellé de ses mains le halo gracile. Le souffle du vent caresse l’onde doucement lorsque la jeune fille rouvre les yeux.

Elle attend, silencieuse et parfaitement dessinée, que la nuit se mêle aux reflets, qu’un courant d’air soutenu vienne parcourir la surface de l’eau, glisser sur les flancs vénitiens, envelopper ses bras bientôt tendus vers le ciel. Les doigts de la fillette hésitent tout d’abord à s’espacer puis se déploient en un harmonieux ballet de pétales, révélant en leur creux confiant la délicate perle de pollen. L’enfant observe longuement son invisible envol, plongeon fastidieux vers les flots aériens. Plissant davantage l’arc de ses cils, Aedena s’efforce d’en deviner la trajectoire. Vif scintillement.

L’étoile de Mœbius.

Tagué , , ,

2 réflexions sur “AEDENA

  1. Anne dit :

    Je suis pendue à tes lèvres (ou plutôt à tes doigts)… « et après ??? » ai-je envie de demander, comme une enfant fascinée à laquelle tu conterais l’histoire merveilleuse d’Aedena.
    Merci…
    Anne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :