UNE FILLE À CRAYON

*
gel craquant d’un trop froid soleil / qui se fendille / comm’une coquille / par une nuitée de tonnerre / souffle volutes, nymphes, ondes / blotties sous la croûte de terre
// effleurées par la douce lume / d’une sublime lune ronde / elles s’invitent, se livrent, se consumment / leurs lentes chevelures à l’abandon / mille et un murmures de miel # mais comment pouss’ra-t-on / au nid, en cage ou en cocon / mais comment pouss’ra-t-on / une fille à crayon ?
*
ça s’taille les tifs à l’emporte-gel / ça s’enfarde le minois / rectificatif à coups d’rimmel / exit le désarroi / et v’là la sap’ improbable / aussi une cape dans le cartable / rituel fétiche spirit tu-t’m / un mail une quiche vite un poème / sans accentuation # mais comment pouss’ra-t-on / du nid, d’la cage ou du cocon / mais comment pouss’ra-t-on / une fille à crayon ?
*
ça pique à mêm’ l’assiette / un d’tes quartiers tout épluché / ça vide les ramass’-miettes / un mégot frais à ras-l’-gosier / pomme pomme pomme poire / ça triture les histoires / avec d’étranges accords le soir / qui se plaquent au plafond # mais comment pouss’ra-t-on / au nid, en cage ou en cocon / mais comment pouss’ra-t-on / une fille à crayon ?
*
parachutée entre les siens / la grogne aux dents / du lierre aux mains / rien n’a pu calmer ni le vide ni le froid / que l’hiver des mots jeta / un sombre matin / sur cette rue endormie / à peine tirée de son lit / pin pont pain / ça clignote bleu auprès de l’âtre / comme défile l’âme en lambeaux / une étoile filante s’emplâtre / s’effrite la musique par morceaux
*
ça percute le mur du son / et te syphonne toute la maison / de crocs en tremble / de flots en branle / ça découpe, ça gazouille / ça loupe, ça s’écrabouille / ça picore, ça mue, ça boude / ça s’ébouriffe à l’huile de coude # mais comment pouss’ra-t-on / du nid, d’la cage ou du cocon / mais comment pouss’ra-t-on / une fille à crayon ?
*
solo piano
*
j’aurais tout donné j’ai tout pris / des silences des non-dits / et je me suis perdue dedans / j’avais si peur souvent / ça filait droit et pourtant / je trébuchais contre le vent / barre à tri-maux / culbuto // je ne savais plus dire quand j’avais mal / je ne savais plus dire si j’avais faim / et me figer, écrire / grincer, puis lire / raturer, relire / m’enfouir, m’enfuir / pieds joints / genoux serrés / jambes tendues / ventre rentré / thorax gonflé / épaules cintrées / nuque verticale / menton parallèle / langue armée / nez de garde / l’oreille au diapason / l’oeil ras l’horizon / le sourcil tordu / la mèche rebelle / une fille à crayon
*
ça tangue ça crisse / ça bidouille des histoires / ça titube ça ratisse / les fonds de tiroirs / ça bout ça déraille / ça jacte avec les placards / ça gribouille ça mitraille / sans raison / ça signe à l’encre noire / une fille à crayon.
*

2 réflexions sur “UNE FILLE À CRAYON

  1. Tu es juste une magique et magnifique culbuto😉 Bref j’adore !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :