TRAMWAY TO HEAVEN

Tschüß,

Au boa souterrain, grinçant, crissant, et à son tango saccadé, catapultant entre les tunnels sombres ses contenants et contenus, tâcle valsé à pas-l’-temps, je colle ce billet. Autant tes couloirs à saxo ou gratte sèche libèrent la mine de ses traits tirés, autant la fermeture brutale de tes boîtes à sardines emprisonne d’impuissantes, d’impassibles, d’impatientes secondes sous vide.

Rapide comme l’éclair, froid comme le glaive, tu gargouilles dans les intestins de la cité, bitume-métal hurlant en fusion. T’es l’désespoir désincarné, la force motrice du trépas. T’as lames damnées, freins stridents, et la seule fois où l’on peut lire dans un regard l’ombre d’un sourire, elle provient d’un verre de trop, d’une latte goulument tirée, ou d’un excès de fierté, de folie, ou encore de colère.

Personne n’y respire, tout le monde s’ignore. Meutes aux portes, troupeaux en transhumance, marche similitaire, serrez à droite sur la main courante – garde-corps des esprits préoccupés ou perdus. Ne plus voir, de jour comme de nuit, autre chose que tes gris entrecoupés de carrelages muraux délavés. Et ta fichue sonnerie à crever du tympan bien frais. Trop mettre au mètre carré. So long, ancêtre malhabile de la téléportation.

Alors qu’au dehors, au dessus, à l’air libre, le bim approche. Il m’emportera. Le bim arrive. Il m’emmènera. Ponctuel et nonchalant, serein et bringuebalant. Rêverie sous les étoiles, rêverie sous la pluie, nuages et éclaircies. Ton ronronnement fluctuant, ô marée mécanique, lui seul, peut m’envoyer promener partout.

Au travers de la vitre, un simple petit rayon de soleil. Au travers de la vitre, la ville toujours plus belle.

Bonjour chez vous,

ZD

Tagué , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :