CASUAL LAPIN

Gluten Tag!

Ah oui, alors ça c’est absolument passionnant. Votes nuls, votes blancs, non-votes, et pis tout ça fourré dans le même panier. La balade électorale tranquillou, toudi didou, avec ses résultats fatigants et les annonces faites aux partis. Qui a gagné? Qui a perdu? Qu’importe, vraiment, parce que les gens n’y croient plus.
La preuve : ne se déplacent pas vers les urnes. Faudra projeter les prochaines élections dans des salles de cinéma, avec effets spéciaux*, cornets de glace et cotillons.

Électeurs, électrices, si tu te goures de papier**, de case à cocher, ou que tu dessines sur ton enveloppe, alors ton vote est nul. Mais tu es venu. Sympa. Au suivant. Si tu viens voter mais que tu ne mets rien dans l’enveloppe parce que tu n’acceptes pas les choix proposés, alors ton vote on le comprend comme nul. C’est dommage, pas franchement démocratique, mais c’est ainsi. Tu voudrais pas non plus insinuer qu’il y a matière à remise en question. Quant à toi qui n’y es pas allé, voter, alors tu t’appelleras taux d’abstention. Entité négligée. Dans tous les cas il y aura eu un résultat, aussi minime soit-il, et ce sera le choix que la majorité des votants retenus a élu. Yeah.

Pourtant on y croyait, au droit de vote. En tant que femme c’était épatant de pouvoir enfin l’obtenir. On était en 1944, septante ans plus tôt. À présent il semblerait bien qu’une large portion de la population n’y croit plus trop, au droit de vote. Encore moins à conseiller l’Europe. Et que ça nous rédige des brochures, des emails, du gros logo, un vrai hobby, et du dumping social par ci, de la communauté européenne en surnombre par là, des impôts, du chômage, et surtout de la soluce en veux-tu en voilà, promesses de candidats qui une fois élus oublierons, ne pourrons, ne voudrons, ne saurons. Ben, voyons.

Alors les zigos renoncent, peu à peu, au droit d’être pris pour des moutons. Et posent, plus fréquemment, nonchalamment, un lapin à cette classe politique dissipée, éparse, sans talent, incapable de s’accorder. Le seul point commun qu’on leur trouve c’est la soif du pouvoir, des privilèges, ça veut gouvernailler, mais sinon z’ont rien dans le sac, savent de moins en moins discourir, sinon pour mieux mentir, mon enfant. De nos jours ça y va la tartine au ragot sur leur dessous et leur dessus. Du coup faudrait en conclure qu’y a plus rien d’dans, pas vrai? Quoi, derrière? No comment.

Nous n’irons plus à l’isoloir, les dés y sont pipés. Et ça se voit. Si, si. On en garde une ride figée en plein milieu du front.

*

Bonjour chez vous,

ZD

*

* quand même pas en 3D, ça pourrait faire flipper.

** ranges ta feuille de PQ, arrêtes de déconner.

Tagué ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :