GLOUTON FRIT

*

tout juste sortie

de l’essoreuse

le programme intense

12 heures de baston

entre décapage de glue

et implosion

*

puis la santé reload

lors des 24 heures du sans

le redémarrage

le redémarrage lent

et sa cure de repos forcé

épuisement

plus jamais ça

plus d’intrusion

dans mes circuits

gluten cri

– ô géhenne

*

l’accident prévisible

à l’emportée

engloutir sans y penser

seulement la faim

ne justifie jamais le larcin

d’une pleine journée

soudain vidée de ses promesses

de ses possibilités

*

d’abord la nuit tourneboule

le lit chavire

quand surgit le chaos intestinal

la tête est lourde

la peur gronde

l’anxiété monte cran à cran

engrenage violent

la tuyauterie en panique

les forces tombent

l’énergie brûlée

bazardée

pillée

l’ennemi est revenu

*

après sept ans de lutte je rends les larmes :

blé empoisonnant,

débarasse-moi l’plancher!

embarque aussi ton seigle qui dérègle,

l’ogre d’orge qui engorge et égorge,

pis ta fée du froment qui fomente

en fragments d’effroi et de fiente.

*

j’appelle le riz et le maïs

invoque l’eau pure et l’air si doux

*

orage en fiel, voici venir l’ange de miel

la déferlante à bord de sa cuiller volante

*

aucun mal à bouder les croissants

ou les bouillons made in amidon

zoom perpétuel sur les ingrédients

car la kryptonite est partout

mes papilles pépient

mes pupilles épient

un seul espoir finalement

le pouvoir de lire : sans.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :