LANGUEUR D’ONDE

 

Qu’y a-t-il de plus innocent qu’une paire d’oreilles
lorsque le pouls bat la mesure contre les os?

Vibrent les notes, résonnent les mots
jusqu’à l’excès
exprès
chahutant le bulbe d’une carafe sans sommeil

Qu’y a-t-il de plus inconscient qu’une larme
roulant au ras des mirettes
luisante de vacarme
n’attendant pas même que la musique s’arrête?

Qu’y-a-t-il de plus démuni qu’une paire d’oreilles
et de plus inquiétant qu’un haut-parleur
vomissant à tue-tête son flonflon racoleur ?

En dedans elles font tellement de bruit
leurs réclames matraquées
leurs chansons forcées
contre nos écoutilles bées

Qu’y-a-t-il de plus incohérent qu’un ordre
placardé ou diffusé
commandé à distance
sans relâche?

Au dehors
il faudrait avoir
le droit d’être voyant
sans se faire souiller les mirettes

Au dehors
il faudrait avoir
le droit d’être entendant
sans se faire envahir les tympans

Qu’y-a-t-il de plus offert de l’oeil ou de l’oreille
lorsque le pouls bat la mesure contre les os?
Célérité des icônes et langueur d’onde
chahutant l’être humain d’un monde sans pareil

Au dehors
il faudrait pouvoir
cligner des ouïes

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :