L’ACCORD-NÉON

 

ils croient que je suis là
pour mendier
ils se méfient de moi
ils me défient parfois
d’un regard mauvais

moi
je ne suis pas là par hasard
non plus
je suis venu sauver le lien
avant qu’il ne soit perdu

je cloue les clapets
avant qu’ils ne s’écorchent
j’appâte le palpitant
avant qu’il ne s’décroche
tout à fait
et ne devienne
pantin fragile
ballotté au bout d’un fil
pipe d’argile
sur la roue du temps
cible facile
des matelas grinçants

le las et leste automate
sous les néons tristes du métropolitain
plie et déplie ses sonates
au passage des touristes du quotidien

il lance à travers la foule
un cordon tressé de brume
mélopée du dernier ressort

lentement serpente et s’enroule
entre les silhouettes brunes
tour de clé dans le dos du sort

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :